Sans lait animal, sans gluten, sans sucre… contraintes et choix !

Coucou à tous! Aujourd’hui, j’ai choisi de vous parler de mon « mode de vie » alimentaire. Cela fait plus de 3 semaines que je tergiverse à propos de cet article. Si il est utile de parler de tout ça, si c’est pertinent ? Intéressant? Si ces explications apporteront quelque chose au blog… Au final après mûres réflexions, je me dis que ce mode de vie influence et fait parti de mon quotidien, qu’il se ressent fortement dans ma cuisine. C’est un article « personnel », dans lequel je ne vends pas une vérité générale, mais une expérience – la mienne – parmi un océan d’autres ! Si j’ai volontairement choisi le terme « mode de vie » et non « régime », c’est parce que ce dernier est trop souvent associé au poids, et la question n’est pas là 🙃. Je ne fais pas non plus le procès de ceux qui peuvent manger normalement, il ne s’agit que d’un partage d’expérience, de cheminement, et une manière de dire à ceux qui se trouvent désemparés qu’il existe de nombreuse bonnes alternatives 👀!

Tout d’abord, un petit rappel avant de plonger dans le sujet. Le mode de vie alimentaire que je suis est plutôt strict. Il est : sans produit laitier animal, sans gluten, et autant que possible sans sucre ajouté.compo_article-sans01_720_1200

Les raisons ?

>> Pourquoi je mange sans lait animal ?
Pour résumé, on va dire qu’avant de partir faire ses études, la petite Dunkerquoise était toujours malade et enrhumée. En 4 ans, mon état s’était grandement amélioré. Et à mon retour… rebelotte. Mais que ce passait-il ? ☹️☹️ Nous avons – avec mes parents – mis du temps à associer cela à l’alimentation. Car en partant, j’avais changé de mode de vie, et sans m’en rendre compte, adopté et découvert une nouvelle cuisine… Que j’avais vite perdue à mon retour !

Après plusieurs mois de réflexions (ponctuées d’échanges avec des proches) on me parle d‘allergie. Bouhou ! C’est ainsi que s’exprimait mon corps face aux vilains produits laitiers 🥛 . Les signes extérieurs étaient présents et nombreux : sinusites à n’en plus finir, infections de la gorge, allergies aux yeux… Et mon médecin de l’époque me soignait à coups d’antibiotiques, ce qui était totalement inefficace, et à même empiré le problème, je vous l’explique après …

>> Pourquoi je mange sans gluten ?
Je vous devais d’autres explications sur l’inefficacité des antibiotiques sur les allergies. Et le résultat est qu’ils ont totalement déréglé mon intestin. Et qu’aujourd’hui, si je ne suis pas allergique au gluten, j’y suis très intolérante 🌾 . Cela s’exprime par des douleurs abdominales, de l’inflammation chronique et des soucis intestinaux qui me mènent tout droit à l’hôpital. Inutile de dire qu’en quelques années, j’ai conséquemment réduit puis stoppé ma consommation de gluten.

>> Pourquoi je mange sans sucre ajouté ?
Je ne livrerai que quelques lignes à ce sujet, car le sans sucre ajouté s’est fait naturellement. Aujourd’hui, manger trop de sucre me provoque aussi des troubles digestifs. Quand on ne consomme plus d’industriel et que l’on fait tout soit même, on tend naturellement à diminuer les sucres et gras ajoutés. Et manger sans sucre ajouté m’a permis de redévelopper mon palais ! 😊
compo_article-sans04_720_1200.jpg

Décor planté,  qu’est ce que cela signifie concrètement ?

  • Sans produit laitier animal. Pas de lait de vache, de lait de brebis, ni de lait de chèvre… et tout ce qui en découle. Sauf si le terme végétal y est accolé, je ne consomme pas de lait, pas de crème, pas le glace, pas de fromage, pas de beurre. Cette partie est déjà complexe pour certaines personnes. En effet « sans lait » = sans lait, & certains ne pense pas aux dérivés. « Ah bon pas de beurre? »… non plus ! 🤷🏻‍♀️ Pour autant, nous ne sommes que face à la partie émergée de l’iceberg. Car, si vous consultez les emballages de vos produits chouchous achetés, vous serez peut être surpris, et remarquerez que le lait est pour ainsi dire partout. On le nomme lait, lactose, poudre de lait, lactosérum …. et on se méfiera des « arômes » souvent réalisé à partir de poudre de lait. Donc il est dans les biscuits sucrés/salés, les pâtisserie et viennoiseries, les sauces, les soupes, certaines marinades, les céréales, le chocolat – même noir, les tartinades, le HOUMOUS (allo, QUI met du lait dans son houmous ?), parfois dans la charcuterie (saucisson, chorizo.. ?? ) et dans à peu prêt tous les plats préparés (car même ceux au lait de coco, on rajoute du lait en poudre…) Bref, c’est à s’arracher les cheveux, et pas que les blancs !
  • Sans gluten. Le sans gluten c’est sans blé, sans orge, sans seigle, sans épeautre, sans kamut. Là à nouveau, on élimine les aliments dérivés. Sans semoule (de blé), sans « ebly », sans boulghour, sans pâtes traditionnelles (spaghetti, vermicelles et cie..). Exit les pâtes à tarte et pizza toutes faites du magasin (sauf celle mentionnant le sans gluten..mais attention au beurre), les pains, viennoiseries, pâtisseries….
    Et là, nouvelle surprise, le gluten est lui aussi partout. 👀 Car la farine de blé, utilisée comme liant, ou épaississant , on en met à toutes les sauces. Les dérivés sont connus sous les noms de « malt » (extrait,, vinaigre..), dextrose, maltodextrine, ou encore certains arômes. Bien sur, exit les biscuits sucrés/salés, les brioches, les céréales, muesli et cie, mais aussi la bière, les produits « panés » ou frits, certaines marinades et charcuterie, les gnocchis et tout un tas de produits plus ou moins transformés dans lesquels on met de la farine à tout va !
  • Sans sucre ajouté ? La démarche est plus personnelle. Comme je n’achète pas de produits industriels, je produis mes plats et desserts. Beaucoup d’études ont démontré que le sucre était telle une drogue pour l’organisme, et que l’on pouvait parler d’un sevrage à ce sujet. Une fois sevré, il n’est pas difficile de se contenter des sucres naturellement présents dans les aliments. En diminuant et supprimant les sucres ajoutés et raffinés de mon alimentation, j’ai retrouvé le vrai goût des aliments. En pâtisserie où il est nécessaire de garder ce côté gourmand,  je me tourne le plus possible vers les sucrants naturels ou non raffinés 🌱🌿. (sucre et sirop de coco, sirop d’érable, miels, sucre de canne brut, muscovado, rapadura…et sucre présent dans les fruits tels la banane ou la pomme 🍌🍎🍏 ! )
  • compo_article-sans03_720_1200

Mais du coup, il reste quoi ????
Et bien plein de choses !

>> Quand on se retrouve à devoir manger « sans », on cherche des alternatives, et on s’intéresse à toutes les autres choses que l’on peut manger. Curiosité et découverte +10 !
Je n’aurais pas eu la curiosité – ou pris la peine, c’est si simple de préparer les choses que l’on connait ! – de goûter autant de cuisines du monde, autant d’épices, testé autant de recettes ni autant d’association ou d’ingrédients ! C’est la découverte d’un univers très riche et surprenant, plein de couleurs et de saveurs.
Aujourd’hui c’est un plaisir de cuisiner, de contourner les restrictions pour en faire une force. Et la vérité est que je n’ai jamais aussi bien mangé depuis ces « contraintes ». Aussi, je trouve de nombreuses alternatives dans la cuisine vegan pour ce qui est du « sans lait », il ne reste plus qu’à adapter pour le sans gluten 🍯🥜

J’affirme souvent avoir deux passions, deux moments où je me retrouve dans la journée. La première étant le sport 🥊🏊🏻‍♂️, la seconde est de cuisiner 🍳 . Sans bien sûr parler de gastronomie, car la cuisine reste un métier et que dans mon assiette il ne s’agit que d’une « popotte » quotidienne, mais qui me ravie !  Manger SAIN est un plaisir, et un mode de vie. Les bénéfices tirés sont nombreux. Avec un peu de recul, je peux même m’estimer chanceuse, car ne rien manger d’industriel protège aussi mon organisme de ces trop de « sel, sucre ajouté »…

Alors, ne soyez ni frustré, ni désemparé 💛. Si la découverte d’une allergie ou d’une intolérance peut vous paraitre difficile ou compliquée, il n’en est rien. Vous rendrez avant tout service à votre organisme. Vous le protègerez de beaucoup de mauvaises choses en préparant vous même vos plats, en sélectionnant vos ingrédients et vous vous ouvrirez à une grande variété d’aliments

Et vous, vous mangez comment ?

compo_article-sans02_720_1200

3 réflexions sur “Sans lait animal, sans gluten, sans sucre… contraintes et choix !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s