Première bougie et moelleux amande et fruits rouges

Hello la compagnie. Nous sommes à la mi-octobre et vendredi, le blog soufflera sa première bougie ! Pour l’occasion, j’ai réalisé un « petiot » bilan de cette année écoulée qui se clôturera sur la recette d’un délicieux moelleux aux fruits rouges ! Yum !
Si vous voulez vous épargner la rétrospective, je vous autorise à scroller jusqu’à la recette 🤪 mais aujourd’hui, il m’était impossible de faire l’impasse sur un article anniversaire !
compo_moelleux_anniversaire_titre2_720_1200.png

Il y a an, je décidais de lancer Glute’never Again… A l’époque, beaucoup de changements dans ma vie, et pas forcément des plus évidents à gérer. 😥J’avais déjà reporté de nombreuses fois la création du blog, pour l’une ou l’autre « excuse ». Car oui, c’était des excuses ! La première dans laquelle je me bloquais – têtue que je suis, étant l’envie de proposer un contenu particulier, mêlant cuisine, photographie et illustration. 🤔 Vous vous rendez bien compte qu’à ce jour, je n’ai toujours pas réussi à mettre en place de manière aboutie l’identité que je voulais créer. Alors heureusement que l’on m’a un peu poussée 🤭 (merci les copines!) . Car au terme de cette année, ce sont plus de 85 articles qui ont été rédigés et partagés… Ç’aurait été bête de perdre tout ça ! 🤗

compo_moelleux_anniversaire_titre3_720_1200-copie
1/ Le temps >
Blog lancé, l’une des primo interrogation était de savoir si j’allais tenir la distance 🏃‍♀️. Je n’avais jamais tenu de blog, mais il me paraissait pas utile de ne proposer qu’un seul article tous les 2 mois 🤷🏻‍♀️. Comme la vocation première du blog était de faire un portfolio de mes « activités culinaires », je me devais d’enfiler le tablier de cuisine régulièrement … En aurais-je le temps ? Au terme de cette année, je pense pouvoir dire que le temps, on l’a et plus qu’on ne le croit. Il suffit de s’organiser (encore faut il le vouloir). La création d’un article se révèle être une sacrée organisation, j’y reviendrais plus tard.

2 / L’envie >
Un an plus tard, j’adore toujours autant être en cuisine, puis passer derrière l’appareil photo (enfin le téléphone ^^).  Je crois, non, je suis sûre qu’une partie du charme de tout ceci réside dans ces termes : immortaliser l’éphémère. 💛Créer quelque chose d’unique, dont il ne restera pas une miette !💛
Aussi, si j’adore pâtisser, j’aime encore plus imaginer et créer des visuels, composer des images plus que de manger ! Un ami a récemment dit que je « composais les plats* comme un artiste compose une toile ». J’ai trouvé le compliment joli et touchant, et il mettait le doigt sur ce que je faisais au quotidien…. Se délecter avec les yeux avant toute chose, prendre le temps de réfléchir, amener l’envie en plus du goût
* nb : sur ce blog je ne partage pas mes assiettes quotidiennes, seulement des recettes rédigées 🙂

Et si je prends toujours autant plaisir à composer des visuels, j’ai aussi découvert le plaisir de rédaction. 📖 Rédiger ces articles hebdomadaires, partager mes « réalisations » sans prétention . Si un jour j’ai eu peur, en pensant que je me lasserais, aujourd’hui je suis sûre que cela m’est totalement bénéfique ! 📝

3 / La place du progrès >
Au terme de cette année de bricolage culinaire 🧁, je revois les articles et images faites au début.
Éternelle insatisfaite, après retouches et publication des images, je pense souvent à tout ce que j’ai oublié, et il en ressort parfois une once de déception ou regret. Malgré tout, en regardant le travail déjà accompli, je découvre un peu de progrès en photographie – sans pour autant prétendre une once de professionnalisme à ce sujet. J’ai appris une multitude de petites choses permettant de mettre en avant les recettes, et surtout de mettre en appétit !💐

4/ Le plaisir de raconter et de partager >
Forcément, chaque recette fait l’objet d’une anecdote, d’une occasion de partager. Si mes journées n’intéressent personne, le fait de les écrire me permet de verbaliser des émotions, des souvenirs. Car ces gâteaux, je ne les mange pas seule, et je partage ainsi une expérience, un moment, un gout, et ils suscitent des émotions avec les gens qui m’entourent.🌞🌻🌞

5 / Les coulisses derrière « tout ça » >
Cependant, il faut bien avouer que c’est tout une organisation que de pouvoir proposer ne serait-ce qu’une recette chaque semaine. Attention, c’est la parenthèse screugneugneu / calimero / grincheux rayer la mention inutile 😀
& Certains bien pensants étant à même de juger que « je ne fais rien chez moi » – parce que je ne « bouge pas » et que je ne travaille « que » 4 jours / semaine.

Aussi, je rappellerai gentiment à ces personnes que : oui j’ai un emploi à 35h/4 jours, ce qui fait effectivement des week-end de 3 jours, mais aussi des journées où le départ est à 6, 7 ou 8h le matin, pour n’être de retour qu’à 19h au plus tôt, auxquelles s’ajoute une activité de graphiste freelance qui impose la remise en temps et en heure des commandes.
Que je fais du sport, entre 7h et 10h par semaine en fonction des saisons, par passion mais aussi par besoin car il permet de gérer mes problèmes de santé. 💐 Et qu’en lien direct avec ces soucis de santé, l’obligation d’avoir une alimentation adaptée qui nécessite une organisation, planification et préparation de tous mes repas. Il ne m’est pas possible de me rabattre sur une boite, un plat préparé, ou d’aller chercher une frite au coin de la rue. Un mode de vie très sain dont j’en tire tous les bénéfices, mais qui demande du temps… 🌱

La publication d’un article elle c’est : une réflexion sur la recette, souvent des tests préalables, les ajustements, la rédaction. Puis viennent la préparation, la cuisson, parfois le dressage sur plusieurs moments car plusieurs couches à monter. Ensuite il faut préparer l’endroit pour la prise de vue, teste encore et encore des compositions d’images, immortaliser le sujet, sa découpe et son service. Le rangement de tout ce joyeux bazar. 🤯 La sélection et la retouche des photos, la préparation des fichiers à intégrer à l’article, la rédaction de l’article. Et là Ouf. Un de plus à mon carnet 🤗

Donc non, je ne bouge pas, je n’ai pas de vie sociale, je suis trop fatiguée pour sortir mais c’est aujourd’hui la zone de confort dans laquelle je suis et où je me reconstruis… ceux qui me connaissent comprendront de quoi je parle. (screugneugneu terminé).

compo_moelleux_anniversaire_titre1_720_1200

Après une année bien riche gustativement parlant, je souhaite continuer à alimenter ce blog. 🧁 Il me fait un bien fou, permet d’écrire, de me fixer quelques objectifs chaque semaine, de partager et apprendre !

Dans les mois à venir, je pense que mon activité de graphiste à mon compte se clôturera naturellement. Je n’ai plus cette envie, mon esprit est ailleurs. J’honorerais les demandes des clients avec qui j’ai déjà travaillé et ce sera tout. 🤷🏻‍♀️

La mise en place de nouveaux projets personnels ne me permettront peut-être plus d’être aussi active sur « Gluten’Never Again », mais ils ouvriront les portes à d’autres choses… Des projets dont j’aurais loisir de vous parler dans le futur, car tout se met en place en ce moment !🌞 & je remercie les personnes qui me lisent de près ou de loin, qui m’encouragent chaque jour, qui testent les ovnis gustatifs ou me supportent tout simplement 💐🥰 j’ai des proches en or, familles ou amis bien sûr.

Maintenant que vous avez été bien sages, place à la recette d’anniversaire 🤩 J’ai fait une pierre deux coups pour le visuel, à l’occasion de l’anniversaire d’une amie. 🎂Je me voyais mal inviter du monde pour déguster le « gâteau d’anniversaire de mon blog », on me trouve déjà assez bizarre 🤣
Un peu de fraicheur pour clôturer un apéritif dinatoire, nous avons donc partagé une part de ce délicieux moelleux aux framboises, généreusement décoré d’une chantilly à la noix de coco… ! 🤩 J’estime que les proportions suivantes peuvent servir 8 personnes après un repas. Pour un café, les proportions sont idéales pour 6 personnes.

Pour un gâteau de 8 parts (cercle de 16cm de diamètre) :
– 80g de poudre d’amande,
– 40g de farine de lin,
– 20g de farine de coco,
– 1càS de psyllium,
– 10g de coco râpée,
– 20g de sucre de coco,
– 200 ml de lait végétal 🌱 – soja ici,
– 1 càc de jus de citron,
– 1 pincée de sel,
– 1/2 càc de bicarbonate,
– 1 oeuf,
– le zeste d’un citron (bio forcément),
– 150 g de fruits rouges surgelés,

🎂 Préparation :
Préchauffer le four à 180°C. Râper le zeste du citron, l’idéal étant d’en avoir l’équivalent d’une cuillère à café bombée. Dans un bol, verser les ingrédients secs : la poudre d’amande, les farines (lin et coco), la noix de coco râpée, le psyllium, le sucre de coco, le sel, le bicarbonate et le zeste du citron. Mélanger pour obtenir un mélange sec homogène. Dans un second plat, casser l’oeuf et le battre. Ajouter le lait végétal, le jus de citron, mélanger et verser sur le mélange sec. Mélanger à la spatule pour obtenir une préparation homogène mais aérée. Incorporer les fruits rouges encore surgelés sans trop casser la pâte. Chemiser le moule de papier cuisson, verser la pâte et enfourner à four chaud, à mi-hauteur pour une quarantaine de minutes. Une fois cuit, sortir le gâteau du four, et attendre qu’il soit entièrement refroidi avant de procéder au démoulage.

🎂 Chantilly coco :
– 200ml de crème de coco très froide.
– 2càc de jus de citron,
– 1 càS de sucrant,

Au préalable, mettre le bol et le fouet du robot au frais. Placer la brique de crème de coco au congélateur une 20 aine de minute. Il est important que tout soit très froid. Verser la crème – uniquement la partie solide, il faut éviter d’y mettre « l’eau » – dans le bol, et fouetter jusqu’à ce que la crème prenne et se transforme en chantilly. Terminer de fouetter en ajoutant le jus de citron et la touche de sucrant. Déposer la crème chantilly sur le dessus du gâteau, décorer à votre convenance et déguster !
Si la dégustation est prévue plus tard, réserver au frais, et sortir le gâteau une trentaine de minutes avant dégustation dans ce cas, pour que les saveurs se développent.

Ce gâteau a été très bien accueilli. D’aspect un peu compact, il s’est finalement révélé très léger et gourmand ! 💐🌱

Lorsque je le referais, je prendrais soin de le trancher en deux pour le garnir d’une couche de chantilly en plus. 🤩 Très pauvre en sucres, j’avais sucré un peu la chantilly et ça équilibrait vraiment les saveurs.

Aussi, j’essaierai d’ajouter le blanc monté en neige pour voir si il gagnerait en légèreté – pour ce qui est de la texture, car en bouche c’était un régal…
& Comme il en restait, je vous dirais même qu’il était encore meilleur de lendemain ! Vous pouvez le préparer en avance, il se conserve très bien jusqu’à 4 jours au frigo.

🧁 HAPPY BDAY ! 🧁

compo_anniv_blog_1an_720_1200-copie

Une réflexion sur “Première bougie et moelleux amande et fruits rouges

  1. Vanderschueren dit :

    Magnifique !
    Quel plaisir de te lire, chaque mot nourrit l’envie d’en ingurgiter d’autres…
    Quel plaisir ces tableaux photographiques, qui dégagent une ambiance chaleureuse, un bien être…
    Pour couronner le tout, mon plus grand désir est de goûter en ton agréable compagnie une de tes recettes.
    Bravo… Ce blog est « ton chemin légendaire »

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s