Bûche – bavarois café – sans gluten et sans lait

Hello les amis ! Nous sommes à la mi-janvier, et il est certain que la période est plutôt à la galette ! Mais il y a une recette qu’il fallait partager. Celle d’une bûche bavaroise au café – réalisée pour le dessert du 25 décembre !

Flash info : Aujourd’hui je vous partage l’article avec les photos les plus horribles et ratées 🤣
J’en ai presque honte mais à ce jour, je n’ai vraiment pas le temps de refaire ce dessert. Vous m’excuserez et promis, ça ne deviendra pas une habitude 🤣 Dès que l’occasion de présentera, je referai cette préparation pour corriger le tire… Mais pour ça, un peu/beaucoup de patience, l’heure est à d’autres projets ! 💐

On commence avec un bref topos car cette bûche a été réalisée pour le dessert de Noël !
– Maman voulait une bûche pour rester dans le « traditionnel »,
– Pépé ne mange pas de glace,
– Claire pas de gluten, pas de lait, pas de sucre,
– Il faut que ça soit léger car « c’est Noël on a déjà bien mangé avant MAIS ÇA RESTE UN DESSERT DE NOËL donc il faut que ça soit gourmand ».
Challenge accepted 💪🏻 J’ai proposé un dessert au café ( car ce n’est pas le premier parfum auquel on pense > contrairement aux fruits ou chocolat )et pensé à une mousse pour garder le côté léger. Voilà encore un dessert sans rien… ou presque 😅 (vous avez là un dessert tout à fait low-carb et même acceptable pour un régime kéto 😊).

nb : Si aujourd’hui cette recette d’entremet est proposé sous forme de bûche, vous pourriez avec ces proportions tout à fait réaliser un bavarois au café, en troquant le moule à buche contre un cercle à entremet ! Aller en cuisine !

Ingrédients et préparations pour une bûche 8 à 10 parts :

💐 La génoise :
– 200g de yaourt soja nature,
– 160g de poudre d’amande,
– 60g de farine de lin ou de soja,
– 6 oeufs – 2 entiers et 4 dont les blancs et jaunes sont séparés,
– 100g d’huile végétale,
– 1 sachet de levure chimique, (ou 1càc rase de bicarbonate + 1càS de vinaigre de cidre)
– extrait de vanille,
– 2càS de stévia,

Préchauffer le four à 180°C. Séparer les blancs et jaunes de 4 oeufs. Monter les blancs en neige ferme. Dans un robot, mélanger l’ensemble des ingrédients : 2 yaourts, 2 œufs entiers, 4 jaunes restant, la poudre d’amande, la farine choisie, l’huile végétale, la levure, la stévia et la vanille. La pâte est assez épaisse c’est normal.
Incorporer délicatement
les blancs à la préparation précédente. Chemiser une plaque de cuisson d’un papier sulfurisé, y verser l’appareil et étaler de manière à remplir la plaque et de pouvoir par la suite détailler des bandes à la taille de votre moule à bûche. Lisser proprement car la génoise ne s’étalera pas d’elle même. 🙄
Enfourner pour 15 minutes, ou jusqu’à coloration dorée.
Vérifier la cuisson avec la pointe d’un couteau qui en piquant doit ressortir bien sèche ! Une fois refroidie, filmer la génoise et réserver au frais – bien à plat jusqu’à utilisation.

💐 L’insert crémeux au café (à faire la veille) :
– 1 feuille de gélatine,
– 100 ml de lait végétal,
– 50g de jaune d’oeufs,
– 1/2 càc de stévia / ou 25g de sucre de coco,
– 2cac d’extrait de café,

Commencer par hydrater la gélatine dans un bol d’eau froide. Pendant ce temps, blanchir les jaunes d’œufs avec le sucre. Faire bouillir le lait végétal, le verser sur le mélange oeuf+sucre tout en mélangeant. Remettre le tout dans la casserole pour poursuivre la cuisson. Dès que la crème nappe la cuillère (84°C), arrêter la cuisson. Laisser tiédir, parfumer avec l’extrait de café et ajouter la gélatine essorée. Couler au fond du moule à buche préalablement chemisée d’un film alimentaire et réserver au congélateur jusqu’au lendemain.

💐 La mousse bavaroise au café :
– 200g de lait d’amande
– 8g de café soluble,
– 6g de gélatine (3 feuilles),
– 70g de jaune d’oeufs,
– 1càS de stévia / 15g de sucre de coco,
– 200g (une brique) de crème de coco ,

Commencer par hydrater la gélatine dans un bol d’eau froide. Dans une casserole, faire chauffer le lait et le café soluble. Dans un cul de poule, fouetter les jaunes d’œuf et le sucrant. Il faut que le mélange blanchisse. Verser alors progressivement sur ce mélange le lait chauffé, puis tout remettre dans la casserole pour reprendre la cuisson.
Attention ! À cette étape, il ne faut jamais cesser de mélanger. Cuire la crème jusqu’à 84°C (ou jusqu’à ce quelle nappe la cuillère).
Débarrasser dans un nouveau plat, ajouter la gélatine essorée, filmer au contact et réserver au frais jusqu’à refroidissement.
Quand la préparation atteint les 30°C, fouetter au fouet à main pour détendre la crème. Il ne reste plus qu’à monter la crème de coco bien froide en chantilly, incorporer à la crème anglaise refroidie et passer au montage de la bûche.

💛 Le montage :
Tout d’abord, préparer un café très fort avec lequel on imbibera la semelle de la buche à la fin du montage.

Détailler une première/large bande de génoise aux dimensions de votre moule pour en garnir le fond. Vous aurez bien sûr débarrassé le moule de l’insert crémeux/congelé ^^
Une fois le biscuit placé, verser une partie de la bavaroise au café. Égaliser, et disposer l’insert crémeux encore congeler. Il faut appuyer un peu pour que la mousse remplisse bien le fond du moule. Recouvrir l’insert et remplir avec le restant de bavaroise en laissant un peu moins d’1cm de hauteur pour y disposer la semelle.
Détailler la semelle dans la génoise restante, à dimension de votre moule. Verser le café tiède dans un plat creux, faire un aller/retour avec la bande de génoise pour l’imbiber et placer la bande de biscuit sur la bavaroise. Il faut bien appuyer pour faire remonter la mousse, qu’elle aille partout et qu’il n’y ait pas de vide.
Laisser prendre au frais jusqu’au lendemain, où vous pourrez démouler et décorer la bûche avant de servir.. 🥳

Pour la décoration, j’ai simplement monté une brique de crème de coco en chantilly, et décoré au grès de mon envie… grain de café et feuillage de saison ! Enjoy !

Le bilan de cette buche ? Le goût du café était bien présent et il était judicieux d’imbiber la semelle de café – mais pas toute la génoise ! C’était un dessert gourmand, léger et idéal pour clôturer le repas de Noël…. Comme il en restait le lendemain, je peux vous dire que je l’ai encore plus apprécié 😍 (en fait j’ai pris deux tranches ahah).
Je suis très contente de la génoise que j’utilise de plus en plus, elle convient vraiment au montage des entremets, que ce soit à plat comme testé ici  ou dans un moule à manquer comme pour ce dessert aux fruits rouges !

Je vous disais plus haut que nous sommes en période de galette… Peut-être que vous vous laisserez tenter par cette galette beurrée dunkerquoise (sans beurre oui ^^), ou pour une version feuilletée au choix, crème d’amande/tonka ou crème de coco ? 🙂

Sur ce, je vous laisse les quelques photos que j’ai, avec en prime la couronne de choux chantilly que j’avais faite en plus pour ce jour là 🙂

compo_biche_bavaroise_cafe_720_1200.jpg

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s